LES FEMMES

D'aprés Ticia ALLEN
tatouage des femmes marquisiennesLe tatouage des femmes était moins cérémoniel. Il ny avait pas, en général, de période de préparation, et aucun rituel n'était mis en place. Elles pouvaient se faire tatouer chez elles.

Quelquefois, un riche insulaire, par générosité ou par amour pour sa femme, faisait une fête en son honneur quand elle s'était fait tatouer un bracelet sur le bras ou un ornement d'oreille. Un cochon était tué et les amis des deux sexes étaient invités à le partager.
C'était l'une des seules occasions où les femmes étaient autorisées à manger de la chair de cochon. Le tatouage des femmes était plus une obligation qu'une marque dendistinction. Il y avait un certain nombre de tabous concernant le tatouage des mains, la préparation de la nourriture et sa consommation en particulier. La main droite de la femme devait être tatouée à douze ans.

Àinsi, elle pouvait aider à la préparation du poipoi. Une main non tatouée ne pouvait préparer le poi poi ou manger dans le même bol que les autres.

Le tatouage des mains des femmes était aussi nécessaire à l'onction des morts avec de l'huile de coco.

 

 

dimanche, 19 octobre, 2014 - 21:37

Vous voulez offrir un cadeau original et personnalisé ! cliquer ICI


Offrez une expérience unique et originale, un moment inoubliable, des souvenirs gravés à jamais, le tout accompagné d'un magnifique bon cadeau personnalisé :